dimanche 29 janvier 2012

L'HERMÉTISME - Suite

J'ai retrouvé ces notes datées du 30 janvier 2000.
Réflexions suite à l'image du 28 janvier:  Voir mon article précédent.

"Je m'étais dit, par rapport à l'hostie enfermée dans un grand sac fermé, que ce sac servait à protéger sa pureté, sa blancheur, des impuretés.  Mais un tel sac peut aussi protéger l'extérieur d'une trop grande intensité d'odeur (ou autre intensité?)  Ça coupe l'air.  Ça garde le contenu stérile et ça l'empêche de laisser échapper son intensité."

"A quoi servent les sacs transparents?
- A conserver les aliments frais, à conserver leur saveur en les isolant de l'air.  (Comme il est transparent, on peut identifier ce qu'il contient.)
- A protéger le contenu de l'air, du vent, des poussières (tenant compte du facteur temps.)
- A rassembler son contenu:  plusieurs raisins, du tabac, n'importe quoi en vrac.
- A isoler son contenu de ce qui l'entoure.  Donc ... à placer son contenu à côté, parmi d'autres choses, sans qu'il soit perdu, éparpillé.  S'il n'y avait le sac, on serait obligé d'isoler autrement ce qu'on veut ainsi sauvegarder et retrouver.  
- On peut toucher, regarder ainsi de près quelque chose sans avoir à y toucher directement, si on ne le veut pas, ou à le sentir.  (Le sac peut contenir quelque chose de salissant, par exemple, ou de trop odorant).

Dans le grand sac contenant l'hostie (unité fondamentale - le Tout relié), celle-ci peut côtoyer le chaos sans en être affectée.  Le grand sac permet à l'unité de subsister, inchangée.  Le Sac transparent, c'est son espace vital, dont elle a besoin pour rester inchangée, protégée, pour côtoyer le chaos sans en être affectée (chaos originel, ténèbres), transparent pour qu'on puisse identifier son contenu, l'atteindre sans l'affecter.  Son contenu, l'hostie, est rassemblement (chacun y a sa place).  Aucune partie ne peut se perdre, se séparer du reste, être égarée.  L'unité est ainsi sauvegardée.  C'est l'hostie de Dieu, bien plus grande que celle du prêtre, qui représente l'assemblée unifiée.  Celle-là représente tout ce qui va vers la lumière, se séparant subtilement des ténèbres; tout ce qui est blanc en chacun de nous.  Toutes les énergies sont ainsi conservées pour être utilisées en temps opportun et rassemblées dans un Espace vital protégé."

---------------------------------------------
Extraits du livre "Le symbolisme du corps humain" d'Annick de Souzenelle - (transcrits dans mes cahiers en date du 23 janvier 2000)

"Symboliquement, nous pouvons dire que le Mi est le monde de l'unité archétypielle non manifesté, le Ma celui de la multiplicité manifestée à ses différents niveaux de réalité.  La racine Mi trouvera en grec sa correspondance dans la racine Mu qui préside à la formation des mots illustrant le monde des archétypes tels que "fermer la bouche", "se taire", "être initié".  Toute initiation est une introduction sur la voie qui relie le monde manifesté à celui de ses archétypes; elles se fait dans le silence."

"Les Hébreux appellent Elohim "L'Homme d'en haut", Adam "L'Homme d'en bas".  Cet "Homme du haut" est le monde du Mi; il s'exprime dans le Ma.  A son image, Adam - "L'Homme d'en bas" - rassemble en lui la totalité du Ma qui contient dans son germe et dans la promesse du fruit celle du Mi.  Dans cette perspective, l'Homme est le point de rencontre de l'univers et des dieux.  C'est pourquoi les sciences traditionnelles l'appellent "Microcosmos" (petit univers) et "Microthéos" (petit dieu).  Il est le point de départ de toutes les vibrations, foyer de réflexion de toutes les résonances".  "Donnant à l'objet de sa méditation toute puissance d'être, le connaissant, à un moment, est saisi par le connu, il devient l'objet médité de ce dernier."

(Et j'enchaîne en reliant ce texte à l'image du grand cercle blanc)

"Le grand cercle blanc est le Mi, c'est l'instrument de Dieu, ce clavier Mi où chacun a sa place, où chaque transformation trouve sa raison d'être, sa raison d'espérer.  Cet univers est protégé, il est très bien rodé, quoiqu'on en pense.  Quand nous devenons une touche sous les mains de Dieu, force nous est de ressentir ce qu'on est.  Il s'agit de se laisser diriger par cette force Majeure, nous sommes les marionnettes d'un grand Maître qui reste immobile tout en s'ouvrant constamment à de nouveaux pays, nos pays intérieurs.  A condition qu'on le laisse nous façonner d'abord, puis nous "mettre à sa matin" et nous faire danser, et nous faire chanter, musique de l'esprit.  Ce cercle blanc est un instrument fort puissant.  Il joue grâce au vent de l'espoir et grâce au temps qui nous sculpte, nous transforme, nous apprend.  Il est bien protégé des éléments.  Le Ma, sous les doigts divins, frémit sans encombres.  Sans cette vie, le Ma meurt, après avoir souffert, d'ailleurs, le Ma-leurre!..."

----------------------------------------------------

"L'espace prend la forme de mon regard" 
Hubert Reeves

A bientôt,
Michelle

dimanche 22 janvier 2012

HERMÉTISME

Très souvent, j'ai vu en rêve ou en image mentale des objets ou des personnes enveloppés, totalement ou en partie, d'un sac transparent.  Ça m'intriguait, je me disais qu'un tel sac est une protection contre l'extérieur, un isolement, une façon d'éviter la contamination, etc.  

La première fois, c'était le 15 janvier 2000, une image mentale:  Je vois ce qui me semble être un "carnet de santé" au fond d'un sac transparent.  (Carnet où sont inscrits le poids, la taille d'un enfant, les vaccins qu'il reçoit, etc.)

Deux jours plus tard, images et paroles:  Six jeunes femmes veulent prendre une douche mais comment entrer toutes ensemble dans le bain?  Il me semble qu'en fait elles sont toutes la même personne.  On me dit d'y réfléchir! - Tout de suite après, je vois dans un sac transparent un grand cercle blanc percé de beaucoup de petits trous carrés ou rectangulaires. 

Et voici que cette semaine, le 15 janvier 2012, donc exactement douze ans après la première image d'un tel sac, je lis dans "Des étoiles et des pierres" d'Etienne Perrot:   "Le sac de plastique est le vase hermétique, la cornue, l'athanor, l'isolement dans lequel on se place pour prendre contact avec l'inconscient."

J'ai repensé beaucoup à ces images des six jeunes femmes et du grand cercle percé de trous carrés les semaines suivantes.  Le grand cercle percé de trous m'a fait penser à une feuille de retailles d'hosties, sauf qu'ici les trous sont carrés et la feuille ronde plutôt que l'inverse.  Le carré est symbole de la terre, antithèse du transcendant, du "ciel" représenté par le cercle.  J'ai pensé à la représentation du Yi King:  les 64 hexagrammes en cercle et à l'intérieur de ce cercle, les 64 hexagrammes formant un carré.  
Dans le dictionnaire des symboles de Laffont, on parle ainsi du chiffre 6:   "Pour Allendy le sénaire marque essentiellement l'opposition de la créature au Créateur dans un équilibre indéfini.  Cette opposition n'est pas nécessairement de contradiction:  elle peut marquer une simple distinction, mais qui sera la source de toutes les ambivalences du six."  Donc le symbolisme du 6 rejoint celui du carré par rapport au cercle.

Voici quelques extraits de mes réflexions écrites en 2000 au sujet de ces images:

"Serais-je multiple, et quand on est multiple, il faut tendre vers une plus grande simplicité, jusqu'à l'unité intérieure.  Douche - eau - purification."

A propos du cercle:  "C'est comme un mandala ("cercle" en tibétain) mais il n'y a pas de centre.  S'il y a un carré central, il n'y joue pas le rôle de centre, puisqu'il est comme tous les autres trous."

"J'ai continué à réfléchir à propos des 6 jeunes femmes au bain et du cercle blanc percé de trous carrés.  Ce cercle avec ces trous me fait penser au "frame" d'un clavier.  Des touches doivent s'y insérer.  Les jeunes femmes semblent jumelles.  Elles sont nues.  Parfaites représentations du Yin.  En plus le chiffre 6 indique aussi le Yin, mais un Yin qui se transforme en Yang dans le Yi-King.  Le Yin est réceptivité.  J'ai fait le lien entre ces jeunes femmes qui veulent se purifier, se décanter... et les trous qui attendent qu'on les remplisse."  "J'ai comparé il n'y a pas longtemps l'univers à un ordinateur.  Tout y est programmé.  Et l'inconscient collectif est une "mémoire" de tout ce qui s'est passé dans l'humanité.  En voici le clavier?  Chaque "touche" devrait représenter un être vivant.  La structure est en place.  Chaque humain doit s'insérer à sa place pour servir à sa façon.   Six jeunes femmes pareilles qui ont peur de ne pas avoir assez de place dans le bain  (expression:  Etre dans le bain, s'impliquer)  Plusieurs trous pareils... bien cordés comme les jeunes femmes dans le bain."

"Le grand cercle blanc représente l'univers spirituel où des petites ouvertures attendent qu'on les remplisse chacun de ce qu'on est.  Une fenêtre ne peut avoir d'autre but que d'être utilisée, soit pour montrer soit pour regarder, soit pour laisser entrer la lumière ... ou la laisser sortir."

"C'est un puzzle intéressant, si simple et si abstrait philosophiquement."

"L'immuable, le Tao, le grand cercle blanc, l'hostie blanche représentant l'univers divin; ces petits carrés troués au centre, la place que chacun de nous peut y trouver.  Le trou est déjà creusé, attendant la touche personnelle dans sa pureté naturelle."

C'est donner beaucoup d'ampleur à une image somme toute assez simple.  Mais en la voyant, j'ai ressenti l'importance qu'elle avait pour moi... et peut-être même pas seulement pour moi.  Mon âme et mon esprit ont brodé à coeur joie autour de ce grand cercle blanc, m'emportant sur les ailes de l'inspiration, allègrement!

Michelle